17/08/2013 – Gîtes de France : les vacanciers grignotent des jours – Fleurigné (Ouest France)

Yannick Dores et Erwann Leray, propriétaires du château de Montbrault et Pierre Masson, président départemental des Gîtes de France et Louis Thébault, directeur de la Haute-Bretagne.

Les propriétaires du château de Montbrault ont accueilli leurs premiers hôtes à la mi-mai. Ils viennent de recevoir la visite de Pierre Masson et Louis Thébault qui représentent les instances de l’association des Gîtes de France.

Le département de l’Ille-et-Vilaine compte 650 gîtes et 670 chambres d’hôtes labellisées Gîtes de France, ainsi que 18 gîtes spécialisés dans les accueils de groupe.

Au terme de trois mois de fonctionnement, Erwann Leray et Yannick Dores sont satisfaits : « Nous sommes au même taux de remplissage que la moyenne départementale soit environ 75 %. » Avec des étrangers majoritairement : Belges, Néerlandais, Allemands et Nord Américains.

En fonction de la météo des années précédentes

Pour l’ensemble des autres chambres d’hôtes et gîtes bretilliens, il faudrait distinguer deux catégories : « C’est beaucoup plus difficile pour les implantations sur le littoral, atteste Louis Thébault, le mauvais temps des quatre dernières années a plombé les réservations. Pour les vacanciers qui choisissent le bord de mer, le beau temps est indispensable. »

Au moment de choisir leur lieu de vacances, les touristes considèrent la météo des saisons précédentes : « L’été dernier, il a fait beau en Bretagne, on y va cet été. » Mais c’est comme à la loterie, on ne gagne pas à tous les coups.

Le contexte économique difficile et le soleil faisant défaut ces dernières saisons : les séjours sont de plus en plus courts : « Les familles grignotent des jours et demandent parfois des réservations pour des moitiés de semaine. Pour les gîtes et chambres d’hôtes dans les terres, la situation est un peu meilleure car la météo est moins capitale pour ces gens-là qui souhaitent découvrir la région, ses pierres… et son climat… ».

Le soleil de ces dernières semaines laisse envisager des perspectives favorables pour 2014 avec l’effet rétroactif.

Contact, Château de Montbrault, tél. 02 99 18 81 95 ou 06 15 23 56 78 ; www.chateau-de-montbrault.com

Cette entrée a été publiée dans Revue de presse. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.